La Gorge Fraîche remercie tous les festaïres !

3e édition de la féria de Beziers pour la bière artisanale La Gorge Fraîche

3e édition de la féria de Beziers pour la bière artisanale La Gorge Fraîche

(BEZIERS, HERAULT). La bodéga de la La Gorge Fraîche adresse les plus chaleureux remerciements à tous les festaïres, employés, restaurateurs, bénévoles (et encore plus SES bénévoles brigadiers de l’association OH PAI), organisateurs, qui ont fait vivre la féria de Béziers 2016.

Remerciements à tous nos fans et collaborateurs

Un grand remerciement à tous ceux qui sont passés: pour boire un coup entre potes, pour dire bonjour à quelqu’un que l’on n’a pas vu depuis dix ans, pour venir goûter les plaisirs sud et les tapas du capitaine Flo ou pour simplement nous encourager, nous faire un coucou…

Chacun a eu sa petite raison de passer à la bodéga La Gorge Fraîche et nous espérons vous avoir accueilli du mieux que nous avons pu.

Merci à tous ceux qui ont demandé nos produits chez nos collaborateurs (merci à Pierre et Fanny et le staff de la maison Petit Pierre, merci à Gaby et tout le staff super d’El Campo, merci à Audrey et Seb de CQFD, merci à Seb et Alex de la JCE, merci Alexa du vin au coeur des femmes), nous espérons que votre gorge sèche a bien été évincée par nos potions 100% Sud de France.

La sensation féria

Un peu de repos à présent ! Quelques années avant, quand nous partions de blanc vêtu vers le centre ville, nous ne nous doutions pas du pain qu’il y avait sur la planche! On attachait le bandana et c’était parti pour la rigolade. Ah la féria ! Que de souvenirs ! Le pote qui habite en ville et qui héberge tous les copains pour cinq jours de folie. Les premiers pichets de sangria fraîche, l’odeur des tapas et la musique claironnante et festives des cuivres.

La grande vadrouille à partir de 23h. Tu sais avec qui tu es parti mais tu ne sais pas avec qui tu vas revenir. Parce qu’il fallait bien se perdre à un moment, enivré et joyeux au milieu de la foule, le tee-shirt tout tâché de sangria! Et là tu croises celui que t’as pas vu depuis l’école primaire, qui partage avec toi son pichet. Et puis tu en croises un autre, et un autre. Tu ne te souviens plus d’où tu le connais, mais tu l’aimes quand même, parce que c’est la féria. Les filles sont belles, vêtues aux couleurs de la féria. Tu en embrasses une, aussi joyeuse que toi, et puis tu ne la revois plus.

Les chansons de fêtes sont partout, et chaque coin de rue à sa danse du petit Ricard. Cette même scène que tu as vu des dizaines de fois, avec ces joyeux drilles par terre qui se passent de bras à bras un plus joyeux qu’eux encore. Ô Biterre, que nous t’aimons !

Nous sommes à présent de l’autre côté de la bodéga. C’est une autre façon de faire la fête, mais la “sensation féria” est toujours intacte quand on y est, d’un côté du comptoir ou de l’autre.

Merci à tous ceux qui seraient passés si les circonstances avaient été autres. On vous attend pour la prochaine, galvanisés contre la gorge sèche et sa foutue tramontane.

Merci les Festaïres !

Le staff La Gorge Fraîche

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite Tagués avec : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Mentions légales    Nous contacter