BEZIERS-PLAGE : ENSEMBLE AVEC PROJECT RESCUE OCEAN LE 11 JUILLET !

Rdv le 11 juillet pour la 4e édition de la soirée solidaire RESCUE OCEAN [photo: page Project Rescue Ocean]

Le 11 Juillet, Béziers-Plage reçoit la 4e édition de la soirée solidaire “RESCUE OCEAN” au profit de l’association de Benoît Schumann. Retour sur cette incroyable action environnementale

A Béziers, le 30 Juin 2019

<-Retour à la page d’accueil La Gorge Fraîche

<- Retour au blog La Gorge Fraîche

PROJECT RESCUE OCEAN. Partie d’une petite initiative il y a quelques années, l’initiative fédère aujourd’hui des milliers de personnes autour du sauvetage des océans.

Menée par notre inépuisable copain Benoît Schumann, la communauté continue de tisser sa toile sur le local, le national et l’international.

Actions de nettoyages, prévention auprès des jeunes, conférences… les acteurs du Project Rescue Ocean organisent sans cesse des nouvelles actions.

Le principe : changer les mentalités. Éveiller les consciences sur le désastre écologique du plastique dans les océans.

La méthode : on se serre les coudes et on ne baisse pas les bras. Nettoyage des plages et des berges, intervention dans les écoles, sensibilisation des enfants,…

Benoît Schumann, intervention dans une école primaire

Le “7e continent” de déchets : catastrophe écologique mondiale

Les courants océaniques transportent les plastiques, formant dans certaines zones des étendues de déchets grandes comme six fois la France.

7e continent de déchets: face cachée des process de production irresponsables, stigmate de gâchis et de négligence. Iceberg de la honte, le plastique forme une poubelle compacte plus sur trente mètres de profondeur.

Il pollue les mers, étouffe, blesse et tue la faune marine. En se dégradant en particules mangées par les poissons, il intègre peu à peu la chaîne alimentaire, expose le vivant à une catastrophe sur le long terme.

Project Rescue Ocean : changer les mentalités

Face au désastre, l’association oeuvre pour l’éveil des conscience : nettoyer les plages, éduquer ses enfants, changer les mentalités pour se refuser à des modes de production dévastateurs pour la planète.

Seul on va vite, ensemble on va plus loin : l’adage n’a rien perdu de sa superbe. Voilà trois ans que Benoît et ses amis remuent ciel et terre pour modifier les trajectoires.

Leur enthousiasme et leur ténacité font des émules. Aujourd’hui, les opérations de dépollution du Project Rescue Ocean réunissent des milliers de volontaires.

Nettoyage des berges de l’Orb

L’association se serre les coudes avec les partenaires pour rendre sympa le moment. Café et croissant avant l’opération, apéro sur la plage après le ramassage.

Nous offrons la bière à tous les volontaires après la collecte des déchets.

La Gorge Fraîche, partenaire du Project Rescue Ocean

Figure de proue de son mouvement, Benoît remue ciel et terre et ne s’interdit rien, jusqu’à récemment monter les marches du festival de Cannes. Il a rallié à son panache bleu certaines célébrités comme Guillaume Canet, Shaka Ponk, Laury Thilleman…

11 JUILLET : SOIREE SOLIDAIRE RESCUE OCEAN A BEZIERS-PLAGE

L’association organise la 4e édition de la soirée “Rescue Océan” le 11 Juillet à Béziers-Plage. Une grande bringue au profit du Project Rescue Ocean.

Dorian, Franck et Younes ne font pas les choses à moitié, vous le savez ! On s’attend à nouveau à du beau spectacle dans les jardins du Château de Vaisseries.

Concert de KELLY (THE VOICE), DJ CASSOU ET SEBSAX

Un concert acoustique de la superbe Kelly sera donné en première partie.

La jeune chanteuse a crevé l’an dernier les écrans, demi-finaliste de l’édition THE VOICE 2018.

Kelly, demi-finaliste de THE VOICE 2018

Figure de l’événementiel dans le biterrois, DJ CASSOU prendra la suite, en duo avec le génial saxophoniste SEB SAX.

Réservations des entrées en ligne

Ticket à 3 euros, à réserver en ligne.

Attention, si vous souhaitez en plus réserver une table, contactez Béziers-Plage au 06 69 61 98 96

Rdv le 11 juillet !  Tous ensemble avec Benoît, pour que grandisse toujours ce formidable projet.

La Gorge Fraîche

 

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite

FÊTE DE COLOMBIERS : MASSIMO OUVRE SA BODEGA !

Massimo, patron du caveau de l’Oppidum à Colombiers ©LA GORGE FRAICHE

Gérant du Caveau de l’Oppidum, Massimo ouvre sa bodéga pour la fête annuelle de Colombiers qui se tiendra les 28, 29 & 30 Juin.

<- Retour à la page d’accueil La Gorge Fraîche

<- Retour au blog La Gorge Fraîche

Colombiers, le 24 juin 2019

Le Caveau de l’Oppidum : bienvenue chez Massimo à Colombiers

LE CAVEAU DE L’OPPIDUM. Une jolie cave, une terrasse sympa. Massimo fait le reste, avec sa personne, sa capacité à fédérer les gens et la bonne humeur. En huit mois, il a fait de son petit commerce un vivier de rencontres.

La Cox de Massimo ne passe pas inaperçu ! [photo : page FB Caveau de l’Oppidum]

Le patron est du cru. Un pur nissanais (Nissan-lez-Enserune), rugbyman, bouliste et biker.

La sécade, il en a fait une affaire personnelle. Autant dire qu’on la connait du côté d’Ensérune, et c’est pas l’étang de Montady qui nous dira le contraire.

L’étang asséché de Montady, probablement victime des fortes tramontanes du moyen-âge

Le mercure de Juin s’affole et la semaine s’annonce brûlante ! Qu’importe, le boss du caveau nargue la fournaise avec un verre de Gorge Fraîche.

Avec son armada de copains vignerons, le carré d’irréductibles résiste encore et toujours, pépères devant la gratte de Jef Sénégas.

Plus de 100 références de vins locaux

Le caveau de l’Oppidum propose en boutique plus de cent références de vins, des bières, des rhums, des whiskys, les jus de fruits La Gorge Fruitée, les crèmes Mentheuse et Pulpeuse de Fred et Lionel.

Pas d’alcools forts en terrasse, uniquement des vins, bières, softs et tapas. De quoi réjouir une clientèle de copains et de famille, avec les gosses qui se font la troisième récréation.

« Je ne travaille qu’avec mes amis. Je fais travailler les biterrois comme la Négly, Domaine Augé, La Liesse, Brice (Champagne Roux de Beauces NDLR)….   Ma charcuterie et mes fromages ibériques sont fournis par Egea Distribution, c’est mon cousin. Les huîtres c’est Benjamin de La Moule Occitane, les bougnettes viennent d’une charcutière de Lacaune. Les tielles c’est mon pote de Frontignan Seb Gérard, il vient de gagner le championnat du monde de la macaronade ».

Avec Jean-Bapt de La Liesse [photo: Alex M. photographe]

La fringale n’est pas prête d’approcher de l’enclave ! En juillet, l’offre tapas devrait s’enrichir grâce à de nouvelles installations prévues : boulettes serrano, pépites d’encornet, cœurs de canard

« Rencontrer des charettes est inclus au programme »

A 47 ans, le tribun harangue son melting-potes derrière son comptoir, aimantant sa clientèle de copains, de familles, de locaux, de boulistes, de rugbymans, de bikers, de vignerons et d’amis restaurateurs…

Si vous passez chez Massimo, prévoyez large pour ne pas vous faire appeler Arthur.

Sur cette terrasse où tout le biterrois vient boire un coup, rencontrer des charrettes est inclus au programme. Même les gosses croisent leurs copains d’école ou de clubs.

Caviste rugbyman, bouliste et biker !

Massimo c’est une gueule. Gros bras tatoués, roulant barbe au vent au volant de sa Coccinelle.

Après la reprise de sa pizzeria, le nissanais a descendu le Canal du Midi pour installer son coin de sud près du port de Colombiers, sous l’ombre d’un platane de la rue des Ecoles.

Alchimie atypique de style et de passions, les gros bras tatoués de Massimo serrent l’étreinte autour de l’Ovalie, la pétanque et la mécanique.

En compagnie de Philippe Quintet, 12 fois champion du monde de pétanque

Ingénieur informatique, le patron a successivement joué sur les pelouses de Narbonne, Perpignan, Fleury, Boujan sur Libron et Servian. Dans le milieu bouliste, il porte les couleurs de l’ASB pétanque.

L’édition limitée des joueurs est bien sûr disponible au Caveau de l’Oppidum

Enfin, si vous ne l’aviez pas remarqué, Massimo est un biker de longue date, amoureux des américaines clinquantes et rugissantes, chevauchant des choppers depuis plus de vingt ans.

Comment l’avons-nous connu ? On ne sait plus trop. Ami de notre ancien stagiaire Thomas « La Machine », ami de Veda (restaurant O’Fagôt Chez Veda), de Louis Louro (restaurant Au Lavoir), de Thomas de Chez Audié

Une histoire de “pote de potes”, de clients en commun, dans la constellation foisonnante de ses copains.

Concerts de Non-Stop et Jef Senegas toutes les trois semaines

Jef Sénégas joue régulièrement au caveau de l’Oppidum [photo : page FB Jef Senegas]

Le patron programme un concert toutes les trois semaines, donné par Patrice et Denis du Duo Non-Stop ou Jef Senegas.

Il organise ses soirées au gré des idées, comme récemment un rassemblement de “pulls moches” ou encore des concours de pétanque un peu plus bas, au bord du canal.

Avec Patrice et Denis

L’été, le caveau est ouvert 7 jours sur 7 sauf dimanche soir (du 1er Juillet au 31 Août). Hors saison, le caveau de l’Oppidum est ouvert du mardi au dimanche, 10h-14h et 17h30-Minuit (fermé le dimanche soir).

La Casa de Massimo : bodéga de la fête de Colombiers !

 

 

Le patron du caveau fermera l’espace pour sa bodéga !

Pour ces trois jours festifs, la Casa de Massimo prévoit un joli programme : DJ Pierrot, concert Patrice et Denis du groupe Non-Stop, tapas, broches, vins de la Négly et de La Liesse…

Gorge Fraîche en pression et en exclusivité pour la Casa de Massimo [crédit photo : Olivier Bonneau]

Place à la fête à partir de vendredi soir ! Il y aura de quoi passer du bon temps près du clapotis de La Gorge Fraîche, tanqués et tranquilles dans le giron de Massimo.

La Gorge Fraîche

Bière artisanale Sud de France

Publié dans Circuits gastronomiques Les Perles du Midi

LE BISTROT CERSOIS : JOYAU DE CERS !

Bruno et Lisa Le Mentec, gérants du restaurant “Le Bistrot Cersois” à Cers ©LA GORGE FRAICHE

<- Retour à la page d’accueil La Gorge Fraîche

<- Retour au blog de La Gorge Fraîche

LE BISTROT CERSOIS. Du haut de ses 121 ans, la jolie bâtisse a vu passer une belle histoire. Cette histoire c’est celle du village, des générations qui se croisent sur la place de la Libération, autour d’un café, d’une bière fraîche ou d’un plat fumant.

Au creux de la patte d’oie, il fait bon de flâner sur le carré de papote.

Comme un phare sudiste en plein centre-ville, le jaune chaud de la façade invite au délassement : on s’y pose et la vie du village fait naturellement son animation. Les cersois passent, se saluent, s’arrêtent blaguer un coup.  Parfois un coup de klaxon amical, un sourire, un coucou de la main.

Si l’ancien Café du Centre est devenu le petit restaurant Le Bistrot Cersois, Lisa et Bruno Le Mentec n’ont rien dénaturé de ce vivant qui lie la bâtisse aux cersois.

Au contraire, ils le perpétuent avec le soin d’une dentellière, dans leur attachement profond à la vie du village.

Le Bistrot Cersois, pépite de Cers

Comme dit Bruno, “point de chichis-pompons”. Le lieu est sobre : un joli bistrot, avec son carrelage d’époque, ses longues banquettes et ses casseroles tintant depuis la cuisine.

Ici tout est question d’attachement, de personnes, de cuisine et d’histoire. C’est l’alchimie incroyable de ce lieu que nous sommes honorés de fournir.

Nous discutons avec Bruno et Lisa avant le service du soir. Les premiers clients s’installent tranquillement.

Dans la salle, un jeune couple et son bébé babillant sur la banquette, une petite ado sirotant un coca au comptoir et Marie-Arlette entourée de ses proches, cliente des lieux depuis cinquante ans.

Sur la terrasse, des gars froncent les sourcils derrière L’Equipe et commentent les derniers matchs de l’ASBH.

Les générations se croisent au Bistrot Cersois, comme depuis toujours dans cette bâtisse.

Elle est propriété de Madame Boissière, petite-fille de la première patronne et nièce du deuxième patron Justin Gazel dont on parle avec nostalgie.

Du Café du Centre au Bistrot Cersois

Les anciens se rappellent bien du Café du Centre grouillant de vie, avec ses vieux tanqués derrière la belote et le pastaga, ses gars revenant de la coopérative Gitane au bec, ses demoiselles riant derrière un galopin de rosé.

Ils se souviennent de ces grands lotos qu’on y donnait, du rez-de-chaussée jusqu’au premier étage.

« C’est le Café du Centre qui a accueilli un des premiers téléphones de Cers. Les gens venaient téléphoner ici. Le premier mondial de foot en couleur, c’est ici que les gens l’ont vu. » raconte Bruno.

Complices d’amourettes, confidentes de chagrins, les deux longues banquettes accueillent potins et popotins cersois depuis des dizaines d’années.

Mr Ruiz ne plaisantait pas avec le service après vente ! Cet artisan qui a façonné les banquettes est aussi celui qui les a retapissées voilà maintenant quarante ans !

Une des banquettes du Bistrot Cersois

Bruno et Lisa Le Mentec

Le couple franco-anglais a vécu pendant 13 ans en Angleterre. Bruno travaillait dans un restaurant français et Lisa assurait des missions de marketing pour les barres chocolatées Mars.

Et ça repart ! Le slogan phare de la marque n’a peut-être pas manqué d’inspirer le couple franco-anglais, cherchant à l’époque de nouveaux projets de vie. Revenus dans nos belles contrées en 2006, Lisa se reconvertit pour devenir professeur d’anglais.

Lisa, “briterroise” au grand coeur

Lisa Le Mentec, petite maman du Bistrot Cersois

Elle enseigne aujourd’hui la langue de Shakespeare dans les écoles primaires de Valras et Sérignan, assure le soir et le week-end le service du restaurant. Les autres jours, c’est leur sympathique serveur Jean-Marie qui tient la salle.

Pour reprendre l’expression de notre ami Johnny Howard (foodtruck anglais La Charnière), Lisa est une « briterroise », métissage fantastique de midi et de punch britannique.

C’est en 2017 qu’ils présentent leur projet à Madame Boissière. Séduite, elle leur confie les clés du Café du Centre. Après plusieurs mois de travaux et d’aménagements, Le Bistrot Cersois voit enfin le jour.

La maquette qui a servi à présenter le concept du Bistrot Cersois à Madame Boissière !

Bruno : l’expérience FUSION

Bruno Le Mentec : cuisinier de la maison

Derrière la discrétion de Bruno, le talent et la passion bouillonnent.

Fourchette en bouche, sa cuisine révèle sans cesse un pays inconnu, aussi surprenant que savoureux.

Cette expérience, c’est la cuisine fusion. Un art dans lequel Bruno se donne corps et âme, revisitant la cuisine traditionnelle par touches saisissantes et ouvertes au monde.

C’est particulièrement l’Asie qui inspire le patron, terre de ses baroudes avec Lisa.

Le voyage s’invite dans l’assiette dans un jeu savant autour des équilibres.

Point trop n’en faut, l’alchimiste le sait. Une cuisine au métissage aussi discret que percutant : quelques fèves de Tonka, des graines germées, quelques gouttes d’huile de sésame, un poivron-goutte par ci par là, des grains de grenade, du coriandre ou de la menthe fraîche…

Juste le nécessaire pour basculer dans l’expérience fusion…  chaque fois l’artiste fait mouche.

Les habitués le savent et viennent pour cela. Avec la même joie de l’enfant qui déballe son cadeau, on découvre l’assiette de la maison, à la recherche des trésors semés malicieusement dans la noce culinaire.

Et quand vous demandez à Bruno ce que c’était “ces petites graines-là”, inconnues et si savoureuses, vous ne pouvez pas lui faire davantage plaisir. Il vous expliquera tout, avec sourire et passion.

Produits frais et cuisine fait maison

Si accueillante que soit la maison, on ne laisse pas entrer n’importe quoi au Bistrot Cersois.

Gardien des cuisines, Bruno barre la route aux surgelés et autres conserves.

Cueillette du jour fraîchement arrivée de “La Cueillette de Léon”, producteur à Cers

Ici, il n’y a pas de stockage. Tout est intégralement fait maison avec des produits frais des producteurs alentours. Tout, de la mayonnaise jusqu’aux desserts ! Seules les glaces artisanales Antolin confectionnées à Béziers ont eu droit de passage.

Pas de carte au Bistrot Cersois, la cuisine se fait au gré des saisons et des arrivages du jour.

Le plat du jour est affiché au même prix le midi, le soir et le week-end.

Producteurs locaux

Bruno et Lisa se fournissent auprès des maraîchers environnants : La Cueillette de Léon à Cers, le producteur Vernède à Sérignan…

Momo et Nathalie sont passés juste avant le service du soir déposer une caisse sur le comptoir. Dedans, les premiers abricots du verger, du thym frais et de la coriandre, prêts à être travaillés pour la prochaine ardoise.

Le vin vient directement des caves de Cers : Alma Cersius et Vignoble Delonca.

Les vins Alma Cersius sont produits à quelques mètres du Bistrot Cersois

Brunch et privatisation

La maison donne un brunch 1 dimanche/mois et privatise son restaurant à partir de 20 personnes.

Fête de la musique : ça va décoiffer sur la placette

Les géniaux Zik’Goto animeront la fête de la musique du Bistrot Cersois et de la Boule Farcie le 21 Juin

Oyez cersois l’enclave festive qui se prépare pour le 21 juin !

Place à la bringue avec le groupe local Zik’Goto.

Évoluant vers la composition, le sextuor présentera pour l’occasion les pépites de son nouvel album CompOlive au milieu de ses meilleures reprises.

Coup d’envoi à 20 heures !

Musique, tapas, poulet basquaise, vins Alma Cersius et Gorge Fraîche

En matière de vie de village, le club de pétanque co-organisateur “La Boule Farcie” connaît son affaire. A côté, Bruno et Lisa proposeront des tapas ou un menu à 15 euros (salade fermière, du poulet basquaise et de la tarte amande chocolat).

La placette sera abritée contre la Tramontane desséchante. Les bars de la Gorge Fraîche ceintureront l’enclave sudiste, raccordée aux pipelines du Canal du Demi et de la cave Alma Cersius, co-organisatrice des festivités.

Les vins de la cave ALMA CERSIUS fourniront les festivités sur la place de La Libération [photo: page FB Alma Cersius]

Le Bistrot Cersois : Perle du Midi !

Spécialité du Bistrot Cersois : le client aux petits oignons accompagné de son équipe au cœur d’artichaut.

Sincères et passionnés, profondément attachés à la vie du village, Bruno et Lisa se donnent entiers pour faire vivre leur joyau.

En conciliant l’histoire du Café du Centre avec leur cuisine exceptionnelle, ils poursuivent une tradition chère aux cersois : l’âme de cette place où l’on vient manger et passer du bon temps.

Merci Lisa, Bruno et Jean-Marie.

La Gorge Fraîche

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite

BAR-BOUTIQUE DE LA GORGE FRAICHE : UN DESIGN BY JENNY !

Jenny Dépinal, architecte d’intérieur et décoratrice à Béziers ©La Gorge Fraîche

En coordination avec notre architecte maître d’œuvre Nathalie Loiseau et nos prestataires, l’architecte d’intérieur Jenny Dépinal a réalisé le design du bar-boutique Canal du Demi – La Gorge Fraîche. Retour sur Design by Jenny, une jeune entreprise nouvellement installée sur Béziers.

A Béziers, le 6 juin 2019

<- Retour au blog La Gorge Fraîche

<- Retour à la page d’accueil La Gorge Fraîche

2, avenue Joseph Lazare – AVANT / APRES !

Quand on voit nos clients siroter un demi ou venir chercher leurs caisses de bières dans le bar-boutique, on a du mal à se souvenir de l’obscurité et la poussière de ce bâtiment, il y a encore six mois.

Depuis, d’importants travaux ont été réalisés pour la réhabilitation du bâtiment. Réfection intégrale des toits, sablage des poutres métalliques, décloisonnement, démantèlement du faux plafond, mise aux normes, canalisations, façade, peintures…

Nous sommes très reconnaissants envers notre architecte DPLG Nathalie Loiseau (agence L2G) qui a dirigé la réhabilitation du bâtiment de façon exceptionnelle.

Entrée du bâtiment 1, avant et après travaux.

 

Coin gauche de l’espace de production, avant-après. Un faux plafond recouvrait intégralement le bâtiment 1.

 

La vue depuis les bureaux a bien changé !

 

L’entrée a été dégagée, mettant en valeur les deux grands piliers qui jadis encadraient le portail de l’ancienne propriété, conservés lors de la construction du bâtiment en 1958. Un escalier en fer a été créé et inséré par l’entreprise La Forge aux Oliviers.

Merci à tous nos prestataires intervenus qui ont fait un travail remarquable : SALANON CONSTRUCTION, DEMARETS ALUMINIUM, CORNILLON MULTISERVICES 34, MENUISERIE RODRIGUEZ, CONEJERO, ECO ELEC, ECODIS, LA FORGE AUX OLIVIERS, LJ PLATRERIE, PAGES, PROSOL SUD, RVB, BUREAU VERITAS, AB SERRURERIE, PUKKASIGNS, PIERRE GRAFFEUR BEZIERS…

La transformation du bâtiment : de la Carosserie du Languedoc au Canal du Demi

Datés de 1958, les murs du Canal du Demi sont chargés d’une longue succession d’entreprises biterroises.

Ils ont tour à tour abrité une raffinerie à sucre, des entrepôts pour les Sucres Saint-Louis ou la Compagnie des Salins du Midi, la concession de matériel agricole MHAVIP et enfin l’ancienne Carrosserie du Languedoc, déménagée en 2013.

Aujourd’hui, ces espaces de 1200 m2 se répartissent le bar-boutique, les bureaux, les espaces de stockage et de production.

Le bar-boutique Canal du Demi – La Gorge Fraîche

Design by Jenny : architecte d’intérieur à Béziers

Jenny Dépinal est entrée en action le 12 février, en charge de la conception et l’aménagement du bar-boutique dans le bâtiment 1.

Avec un budget limité, nous souhaitions une réalisation qui ait du sens et qui mette en exergue le cachet historique et industriel du bâtiment. Carte blanche pour le reste.

Après plusieurs années consacrées à ses enfants, Jenny pouponne son nouveau bébé : Design by Jenny, déco et architecture d’intérieur basée à Béziers, aboutissement de cinq années d’étude et d’un long cheminement professionnel.

Pas vraiment ce qui était prévu : la petite fée du Canal du Demi préparait le concours d’inspecteur de police avant de se tourner vers ce choix !

Inspecteur Jenny enquête finalement le détail dans une filature discrète, traque avec zèle l’esthétique et le fonctionnel, fait la lumière sur l’ombre.

Après deux années aux Beaux-Arts de Nîmes et un BTS architecture d’intérieur sur Montpellier, elle a finalement intégré l’Ecole Supérieure d’Arts Graphiques (ESAG PENNINGHEN) de Paris : prestigieux établissement qui a formé plusieurs générations d’artistes de renoms, entre autres Henri Matisse. Fernand Léger, Eileen Grey…

Au hasard d’une discussion, c’est Pierre le serveur du Café Les Louis qui nous a informés du lancement de Jenny.  La nouvelle tombait à pic !

Rencontre avec le bâtiment

« Quand je suis rentrée et que j’ai vu le volume, j’ai fait « wahhhhooooooffff » et les idées se sont mises en route ».

Sitôt rentrée, Jenny passait déjà au scanner les moindres détails avec ses yeux de lynx, cerveau à toute berzingue. Tant d’histoire, de potentiel et de détails.

L’architecte d’intérieur s’est rapidement insérée au sein de l’équipe de prestataires.

La mise en valeur de ce patrimoine était capitale pour nous.

Dans cette perspective, l’impulsion majeure de Jenny a été de concevoir le bar-boutique avec… le patrimoine lui-même.

Elle a utilisé le matériel sur place.

Récupération des matériaux

Tout le bois utilisé dans le bar-boutique provient de la grande mezzanine (bâtiment 2), dont nous avons dû démanteler une partie pour les besoins de l’espace de production.

Entassé dans un coin des travaux, le trésor attendait son départ au rebut : des immenses poutres de plus de cinq mètres, tasseaux et autres chevrons de bois.

« Non mais vous n’allez pas jeter ça hein ?! ». Tapage sur les doigts de brigadiers, protection immédiate du joyau comme une lionne défendant ses petits.

L’intuition était d’autant plus précieuse qu’après inspection de notre ébéniste Hervé Bégot (entreprise RVB), ce bois s’avérait en excellent état.

Transport du bois vers les ateliers d’Hervé Bégot (RVB). David Seres (Chichoulet-Plage) à la rescousse pour donner un coup de main.

 

Dessinées et imaginées par Jenny, les deux tables du bar-boutique ont été réalisées avec des poutres originelles de la mezzanine du bâtiment 2.

Aujourd’hui, le bar sur lequel vous levez le coude, les tables sur lesquelles vous découpez votre saucisson, sont issus du bois et des armatures de la mezzanine.

Les deux grandes tables du bar boutique

Tout comme les étagères et suspensions lumineuses (chevrons) de la boutique.

De très belles réalisations 100% biterroises: conçues par Design by Jenny, réalisées par RVB.

“Dans l’architecture d’intérieur, tout est question de réponse”

Jenny Dépinal a axé son travail sur l’histoire du bâtiment, guidant l’œil du visiteur vers le relief historique et industriel des lieux.

Tout est question de réponse” martèle l’entrepreneuse, le bar en est une vis-à-vis de la toiture. Le mur rainuré répond au siporex des bureaux…

“Par exemple, beaucoup d’ouvriers se sont étonnés de la couleur des joints entre les briques du bar au moment où j’ai commencé à habiller le bar. Mais tout prend du sens si on regarde le bar inséré dans l’ensemble et le jeu avec la toiture”.

Assis face au bar, on comprend mieux.

Notre ami Vincent Augé (domaine Augé) sirote sa bière dans une toile spectaculaire, fondu dans la dynamique visuelle entre le toit et le bar.

Travail autour de la lumière et de la chaleur

Cherchant à faire rentrer la lumière dans le Canal du Demi, Jenny a dessiné des étagères laissant largement passer le jour à travers les grandes baies vitrées et travaillé les éclairages autour d’un jaune chaleureux.

« Je souhaitais faire quelque chose de chaud en jouant avec les jaunes et lumières des suspensions, afin de donner à la boutique une ambiance tamisée ».

Tous les objets ont une histoire dans le bar boutique du Canal du Demi !

Si les grands panneaux pédagogiques renseignent sur l’histoire du quartier, du bâtiment, de notre entreprise, Jenny a poussé le concept dans les moindres détails.

Rien n’est laissé au hasard dans le bar-boutique, chaque objet a sa propre histoire. Quelques petits exemples…

L’applique lumineuse au-dessus des étagères a été conçue à partir d’une ruche chinée dans la maison de Poilhes (notre ex-caveau), vestige des anciennes activités apicoles du Papé de Mathieu.

Les bouteilles des anciennes brasseries biterroises (Brasserie Générale du Midi, Brasserie Kayser) exposées au bar ont elles-aussi été trouvées dans le capharnaüm du Papé, certaines contenant encore de la tomatade (conserves maison de coulis de tomate) !

Canettes des anciennes brasseries biterroises, dont une contenant encore de la tomate du Papé de Poilhes !

La jolie lampe en fer forgé au-dessus de l’entrée et les grosses lampes exposés aux bars sont d’anciens phares de fiacre, récupérés chez nos amis boujanais du Domaine Augé.

“On peut faire quelque chose de beau sans forcément un gros budget”

Dans la conception de son activité, Jenny Dépinal cherche à faire changer les représentations sur son métier, notamment sur le coût des prestations.

« Dès qu’on pense architecte d’intérieur, les gens se disent « ça y est c’est un budget, ça va coûter cher ». J’essaie de changer ça ! Le bar-boutique en est une preuve, conçu en grande partie avec de la récupération».

A côté du Canal du Demi, la jeune société Design by Jenny est déjà intervenue sur plusieurs chantiers du biterrois comme la pizzeria de Lignan-sur-Orb ou le tout-nouveau Chichoulet-Plage de David Seres et Guillaume Gondard.

Design by Jenny est intervenu sur la nouvelle paillote du Chichoulet-Plage (Vendres).

Nous sommes particulièrement heureux de plébisciter Jenny pour le remarquable travail qu’elle a produit. Aussi professionnel que sympathique, la société Design by Jenny a un bel avenir.

Nous lui souhaitons beaucoup de réussite, en levant bien haut les verres de Gorge Fraîche.

Merci Jenny, on t’adore.

La Gorge Fraîche

 

 

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite

VENDRES: OUVERTURE DU CHICHOULET-PLAGE !

David Seres et Guillaume Gondard, gérants de la nouvelle plage privée Le Chichoulet-Plage ©La Gorge Fraîche

Le restaurant sur plage Chichoulet-Plage ouvre samedi 25 mai à Vendres-Plage. Signé David Seres et Guillaume Gondard, le petit paradis situé rive gauche de l’embouchure de l’Aude est tourné vers la détente avec une assiette particulièrement travaillée. Un bijou pour les amoureux de la mer et des produits du terroir, à quelques kilomètres de Béziers.

A Vendres-Plage, le 21 mai 2019

<- Retour à la page d’accueil La Gorge Fraîche

<- Retour au blog La Gorge Fraîche

CHICHOULET-PLAGE. Entendez ce sud qui n’en finit pas de tenir ses promesses estivales ! On pourra dès samedi éventer ses doigts de pied sur les transats du Chichoulet-Plage.

Les travaux sont presque achevés et il fait déjà bon vivre sur la paillote. Le teint hâlé par le cagnard, l’équipe fignole son bébé l’humeur joyeuse, profitant de l’ensoleillement et d’une brise légère.

Restaurant, plage et cadre somptueux

Point de tralala en ce lieu où s’embrassent l’Aude et la Méditerranée. Design by Jenny a retouché subtilement la toile, laissant la vedette à la mer d’huile et au sable fin.

Design by Jenny à l’oeuvre [page FB Chichoulet-Plage]

A bâbord, la plage s’étendant au loin sur la côte. A tribord, la longue jetée de l’embouchure, avec ses rochers, ses mouettes, ses pêcheurs à la ligne.

Face à l’embouchure de l’Aude et la Méditerranée…

Face à vous : la Grande Bleue. Avec le mont Saint-Clair, le Canigou et la Clape s’estompant dans l’horizon. Jenny a monté de grandes baies vitrées pour profiter des lieux sur 180°.

David et Guillaume peuvent se targuer d’être la dernière place forte héraultaise sur la ligne anti gorge-sèche. Après c’est l’Aude, de l’autre côté de l’embouchure.

Ancien gérant de La Brasserie M à Béziers, fidèle client professionnel, David a raccordé son Chichoulet au pipeline du Canal du Demi. La nouvelle plage rafraîchira la gorge sèche à grands rouleaux d’écume houblonnée.

L’histoire de deux copains : David Seres et Guillaume Gondard

Vous le savez, on aime les histoires de copains chez La Gorge Fraîche. Celle de l’établissement est née d’une belle amitié entre un restaurateur biterrois et un professionnel de l’immobilier.

« Ca fait un moment qu’on voulait faire quelque chose ensemble. Le seul truc que je n’avais pas encore fait c’était ça, un resto sur une plage » confie David.

Dans cette belle entreprise, les deux potes ont déjà eu matière à se serrer les coudes. Surtout lorsque la tempête du mois dernier a balayé les premières installations.

Catastrophe après une forte tempête le mois dernier…

Mais les deux briscards et leur équipe ont le cuir solide, ils ont mis les bouchées triples pour réparer les dégâts et rattraper le retard.

Ici c’est patrons couteaux-suisses et tout le monde met la main à la pâte. Rémi – alias La Burgue – s’active à leurs côtés. Homme à tout-faire des lieux, il enrichit par ailleurs l’équipe de son vocabulaire creusé dans le cru local. Pour ceux qui ne savent pas encore, burguer ça veut dire taper, marteler.

Guillaume et Rémi (Alias La Burgue) pendant les travaux

Une plage tournée vers la tranquillité et la détente

Le Chichoulet-Plage se taille une jolie tranche de sud sur la plage vendroise. Mode peinard pour les animations qui se feront au gré de l’été, avec les copains qui chantent, qui mixent ou jouent de la gratte.

Traaaaanquille !

Leur plage, David et Guillaume la veulent traaaaaanquille, tournée vers la détente, le bronzage, le plaisir de buller avec les amis, la famille ou la douce moitié.

Les hordes de faignants embarqueront bientôt sur l’armada de transats, prêts à guerroyer le cagnard à grands coups de parasols, de crèmes solaires et autres demis de Gorge Fraîche.

Jamais le dernier pour amuser la galerie, David nous fait la démo avec un vieux fauteuil. Les confortables transats seront installés dans la semaine.

“Regarde comment on glandera au Chichoulet-Plage”

Avec un soupçon de musique pour apprécier le soleil couchant et le panorama en ces belles soirées d’été. Et surtout de bons produits !

Cuisine faite maison, poisson de Patricia Mauri, Burger façon Margé…

Restaurateur de longue date, ancien gérant des Tamaris et de La Brasserie M, David et sa fine gueule nous a habitués aux assiettes soignées.

David Seres gérait auparavant l’établissement La Brasserie M à Béziers

La cuisine faite maison ouvre les bras aux plus proches producteurs. Alexandre travaillera de beaux produits dans l’assiette du Chichoulet-Plage, à commencer par le poisson de pêche de Patricia Mauri que l’on voit passer sur le Saint-Claude depuis le restaurant.

Côté terre, la qualité de la viande sera au rendez-vous avec belle sélection de fournisseurs. Cerise sur le gâteau, David prévoit sur sa carte un hamburger d’exception “façon Margé” avec de l’Angus d’Olivier Margé, élevé à quelques kilomètres au Domaine de Monteilles, dans les prés de la Manade.

Grillades au feu de bois

David et Guillaume ont fait l’acquisition d’une « pépite », un barbecue au feu de bois. La rolls nous assure-t-on. Tel un diable à l’accent de Béziers, le fumet crépitant s’ajoutera aux tentations ambiantes. Il n’y aura plus qu’à se laisser choir dans les bras de la maison, heureux d’avoir succombé.

Patron et barman, Guillaume a dressé une carte des boissons avec les vins régionaux des copains, notamment le Domaine Le Nouveau Monde, implanté à quelques centaines de mètres.

Pour la bière artisanale, la plage servira la Gorge Fraîche Blanche en pression.

Espaces de détente : filets de volley-ball, pétanque et yoga

Concernant l’animation, la maison va ouvrir des espaces de détente autour de la paillote.

On pourra se délasser de quelques passes de volley-ball, pratiquer la pétanque et le yoga. Les patrons sont en train de finaliser le programme.

Ouverture le 25 mai, fête des mères et soirée d’inauguration à venir

Le Chichoulet-Plage ouvre son premier service le 25 mai à midi.

Prévue pour juin, la date de l’opening n’est toutefois pas encore fixée. Elle sera communiquée prochainement sur la page facebook : « une fois que tous les écrous seront vissés » rie David.

Pour étrenner son instant sud et faire un beau cadeau aux Mamans, le Chichoulet-Plage servira le dimanche un menu spécial pour la fête des mères.

Horaires et infos

Jusqu’au 15 juin: l’établissement sera ouvert les midis + midis et soir le  weekend.

Après le 15 juin: la maison sera ouverte tous les jours midi et soir.

Accès facile et indiqué: première route à gauche quand on arrive au Port du Chichoulet, longer la rive gauche de l’Aude jusqu’à l’embouchure. Parking gratuit.

Numéro pour les résas : 07 67 72 60 88

Accès à la page facebook Chichoulet-Plage

Accès la page instagram Chichoulet-Plage

Le Chichoulet-Plage : Perle du Midi !

A l’image du fleuve Aude et de la Méditerranée, terre et mer croiseront leur chemin sur la table soignée du Chichoulet-Plage. Aussi simple que chaleureux, tourné vers la détente et le plaisir, ce havre de sud assoit la quiétude et la plage à la même table.

De quoi burguer l’ennui à grands coups de tchanclettes, et tirer le plus beau parti des douceurs estivales.

Merci à David, Guillaume et toute l’équipe.

La Gorge Fraîche

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite


Mentions légales    Nous contacter