Nous dans le sud… ON GLANDE !


LE GLANDAGE: UN COMPORTEMENT SUDISTE COMPLEXE, A COMPRENDRE AU CARREFOUR DE LA BIOLOGIE, LA CLIMATOLOGIE ET LA PSYCHOSOCIOLOGIE © La Gorge Fraîche, bière artisanale Sud de France

Par G. Nguyen

– le 11 avril 2017

Economiser sa force

LE GLANDAGE. Du latin Glandare, subtile étymologie traductible par qui économise sa force. Un savoir probablement ignoré de nos grandes élites, qui, du bout de leur lorgnette, se vautrent dans le plus grand mépris des sudistes ! Rétablissons les vérités !

Un organisme adapté au climat aride de l’Occitanie

Quand les sudistes parlent de glande, entendez donc qu’ils économisent leurs forces. Le corps du sudiste est parfaitement adapté au climat aride de l’Occitanie. Aux heures les plus chaudes, son organisme adopte un comportement réflexe de semi-veille: la cagne.

J’ai la cagne ! Entendez-là le déclenchement d’un phénomène somatopsychique, où la biochimie du corps du sudiste se met en position “sécurité”. Son pouls à ce moment ralentit, son cerveau est moins irrigué, son initiative se réduit jusqu’à presque néant, voire au sommeil.

A ce paroxysme, on dit que le sudiste ronque.

C’est de la sorte qu’il endure le pénible labeur d’été, et qu’il peut ensuite palabrer jusqu’au bout de la nuit, avec les copains au café.

La cagne et la sieste sont des stratégies de survies face au cagnard © La Gorge Fraîche, bière artisanale Sud de France

Prodigieusement adapté à son climat, le sudiste adopte trois stratégies de survie:

  1. Le partage de l’effort: un qui travaille, dix qui regardent.
  2. Des attitudes de délégation du labeur aux moins éprouvés: “ceux de l’après-midi” par exemple, “parce que hier ils ont rien branlé“.
  3. Enfin, la technique de la “promenade”: marcher dans l’entreprise en faisant semblant d’aller chercher quelque chose, dans le but de récupérer un peu d’énergie.

Le corps du sudiste est complexe, il faut prendre le temps d’en comprendre les subtilités !

Non aux clichés sur les sudistes

Alors, chers sommetistes, ne nous laissons pas qualifier par les raccourcis les plus courts! Ne laissons pas proliférez les jugements de la frange parisienne là-haut, au nord de l’Occitanie, qui se délecte d’épandre la rumeur que nous sommes paresseux !

Notre sommet est un tir de semonce à destination des mauvaises langues ! Nous souffrons des caricatures, tout autant que nos amis esquimaux dans le nord de la France, cantonnés désormais aux quelques danybonneries  que la dite élite ait daigné leur concéder.

Nous, sudistes au cuir solide, ne nous laisserons pas dire pareilles choses!

Menton dressé, oursins sous les bras et torse bombé, nous sommes fiers. Notre sommet mondial sera là pour porter haut les couleurs sudistes, et rétablir les vérités.

Endurer sa peine

tchanclette

La tchanclette, simple chausse avec laquelle le sudiste endure sa peine

Savent-il, eux, ce que nous endurons l’été ? Quand la cagne estivale vous accable dès le matin? Quand dès 7h il faut couper en deux son morceau de sucre pour le café, et péniblement presser son orange à jus?

Quand il faut se rendre au boulodrome à la force des pieds, chaussés de simples tchanclettes, et endurer sa peine sous le soleil de plomb?

Trop de sujets sont évincés par la presse! Aujourd’hui encore, des milliers de jeunes héraultais travaillent dans les bagnes suffoquant du Gouge-Rorge, à ramasser des melons sous la fournaise. Une jeunesse qui afflue par centaines en 103 SPX dans les champs de l’enfer, pour trimer sous 40 degrés. Quelle peine pour récolter le maigre pécule ! Le solde providentiel qui leur permettra enfin l’acquisition d’un kit Polini pour leur brêle, et l’amélioration de leur condition sociale ! Qui en parle de notre jeunesse sudiste ? Ca va changer !

La peine des melons, sous la canicule et l’odeur pestilentielle du melon pourri (photo prise par photo reporter en planque)

Notre sommet mondial est une ôde aux sudistes, venez nombreux vous faire entendre le 5 mai 2017 ! C’est le moment où jamais !

Dans une ambiance festive, au bord du canal du midi, au son des peñas et de la musique endiablée du brigadier DJ L’OSTAL.

Entrée libre !

La Gorge Fraîche

Bière artisanale des sudistes

flyer sommet mondial

 

 

Publié dans Actus, restaurateurs, divers, humour, insolite
Un commentaire sur “Nous dans le sud… ON GLANDE !
1 Pings/Trackback pour "Nous dans le sud… ON GLANDE !"
  1. […] 3e sommet mondial des sudistes, nous avons consacré en mai dernier une publication entière sur le glandage qui peut s’avérer très utile pour cerner les pratiques […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Mentions légales    Nous contacter